Flower Campings en quête de sites en Normandie

test tets test

Flower Campings en quête de sites en Normandie

Leader de l’hôtellerie de plein air en France, Flower Campings veut se développer en Normandie où il cherche des indépendants à franchiser.

Ils défendent l’idée d’un camping « à taille humaine », un concept qu’ils veulent développer en Normandie, et en particulier dans le Calvados où Flower Campings, leader de l’hôtellerie de plein air en France, est absent. Alors Laurent Seigne, président de Flower Campingsétait à Honfleur durant deux jours avec Florent Parnot, directeur de la franchise, en quête d’indépendants à franchiser et de municipalités prêtes à leur vendre ou leur confier la gestion de leur camping.

Créé en 2005, Flower Campings, basé à Balma en Haute-Garonne, compte 135 sites répartis sur le territoire (pour 9 000 campings en France). Des campings privés et publics, classés entre 3 et 4 étoiles, parfois 5, n’excédant pas 300 emplacements, pour faire corps avec leur volonté de favoriser la convivialité et l’accueil personnalisé des sites fréquentés à 74 % par des familles, françaises à 64 %. « Chez nous, le vacancier n’est pas seulement locataire d’une parcelle, nous le connaissons et il est accueilli par le propriétaire du camping », précise Laurent Seigne, qui tient aussi à garder une juste proportion entre l’hébergement de base, l’habitat toilé, le mobil-home, le chalet ou encore la cabane sur pilotis. « Nous sommes la chaîne la moins équipée en mobil-homes. Chez nous, le campeur peut venir avec sa tente où son camping-car… »

Respect et valeurs

L’ancien international de rugby à XV, à la tête de l’entreprise depuis 2013, applique à sa marque les notions de valeurs et de respect enseignés dans son sport. Ainsi, Flower Campings, c’est une liste de dix engagements formalisant un positionnement « en phase avec les attentes actuelles des vacanciers français et internationaux : des campings à taille humaine, en pleine nature, où l’intimité et la convivialité remplacent l’anonymat des foules, et où les vacanciers sont invités à sortir de leur camping pour aller à la rencontre des richesses culturelles, sportives et culinaires de la région. »

Flower Campings, qui occupe 3,5 % de parts du marché national, veut atteindre les 10 % d’ici 2022, et faire passer son chiffre d’affaires de 72 à 200 millions d’euros. Dans ce contexte, la Normandie, qui a connu en 2017 une augmentation de 6,6 % de fréquentation (650 000 nuitées de plus qu’en 2016), son meilleur niveau de fréquentation depuis 2013 (source Insee 2017, CRT 2016), est pour Flower Campings un terrain de conquête à explorer…

Par | 2018-06-22T15:42:36+00:00 juin 22nd, 2018|Non classé|0 commentaire